Test de leurre: l'éternelle Aglia de Mepps

Publié le 18 Juillet 2013

Test de leurre: l'éternelle Aglia de Mepps

Si un leurre me tenait à coeur pour démarrer cette rubrique, c'est bien l'éternelle Aglia, la cuiller à la rotation parfaite et diabolique souvent copié mais quasiment jamais égalée.

Un petit peu d'histoire pour nous rafraîchir la mémoire... Crée en 1938 par André Meulnart, un ingénieur français, l'aglia est le plus vieux leurre toujours commercialisé. Autant dire qu'elle a su séduire des millions de carnassiers à travers le monde, sans doute même des milliards...

Elle fut la première cuiller de la société Française Mepps (Manufacture d'Engins de Précision pour la Pêche Sportive) .

C'est le leurre de base pour tout apprenti pécheur, rien de tel pour se faire la main et piquer ses premiers poissons. C'est un leurre peu onéreux et qui pêche pratiquement tout seul en simple lancé/ramené, donc encore aujourd'hui le leurre quasi idéal pour débuter.

D'ailleurs moi même, je lui dois mes premiers poissons "au lancé" il y a une grosse trentaine d'année, des truites, perches et autres chevesnes qui peuplaient la rivière de mon enfance.

Remarquez qu'à l'époque, on avait pas trop le choix, c'était la cuiller, dont l'aglia est le modèle de base le plus distribué ou les Rapala original flottant et Countdown, c'est tout, il n'y avait aucun autre leurre disponible sur l'étalage des détaillants...

Si j'ai fais mes premières armes au toc, au coup et au posé durant ma jeunesse, la pêche aux leurres est rapidement devenue ma technique favorite, plus besoin d'attendre durant des heures une hypothétique touche de devoir ré amorcer et surtout de rester en place. Là, on parcours des kms à la recherche des poissons mordeurs, une boîte de leurre dans la poche, une bonne paire de cuissarde ou de waders, un lancé léger et c'est parti ... Une technique qui m'inspirait et me correspond toujours bien davantage, mais venons en au vif du sujet.

Je risque de choquer certaines personnes en disant que les seuls modèles d'aglia qui m'intéresse sont les tailles 1,2 et 7 les seuls à toujours s'enchevêtrés dans les boites à leurres.

Ceux qui suivent mon blog savent qu'au fil des années j'ai acquis des certitudes et une opinion bien tranchée.

Je pêche la truite avec de petits leurres sans tomber dans l'excès d'où l'absence des numero 0 et 00, qui n'apporte rien de plus qu'une n°1 à mon goût et je pêche le brochet avec de gros leurres, donc la taille 7, la plus grosse est la seule qui ai le droit de citer, même si je l'avoue je ne l'ai plus sortie depuis deux ans car j'ai enfin trouvé mieux avec la DP Spinner de Savagear en taille 6 et 7, avec ses doubles palettes et son trailer volumineux en fibres synthétiques, elle est selon moi, la meilleure cuiller tournante au jour d'aujourd'hui pour le brochet et le silure n'y est pas non plus insensible, au contraire, mais elle fera probablement l'objet de son propre test ...

Toutes les tailles intermédiaires ne m'intéressent pas et peuvent tous être avantageusement remplacées par d'autres types de leurres.

Pour les n°1 et 2, c'est une autre histoire, en ruisseau et petite rivière peu profondes et au courant soutenu, elles sont toujours les reines ...

Avec leur angle de rotation à 60° et leur capacité à se mettre en action dès l'impact du leurre à la surface de l'eau, ce sont des machines à prendre des truites et par extension les autres poissons les accompagnant en première catégorie comme le chevesne, la perche ou le brochet...

L'angle de rotation de l'aglia est parfait dans une pêche rapide en descendant le courant donc d'amont vers l'aval, son tirant d'eau élevé lui permet d'être en rotation et donc d'être péchante et attractive sans avoir à la ramener à la vitesse du TGV, c'est sa première grande force.

Sa seconde est de se mettre en en action dès l'impact du leurre à la surface de l'eau ce que nombre de ses concurrentes ne savent pas faire et cela fait toute la différence...

Quand on pêche en torrent de montagne avec un courant soutenu et 15 cm de fond, c'est l'une des seules à tirer son épingle du jeu, toutes les autres touchent le fond avant de se mettre en rotation ce qui est rédhibitoire... Il n'y a rien de pire à mon sens qu'une cuiller qui nécessite quelques coups de sillons avant de se mettre en rotation, c'est direct poubelle, avec les petits modèles d'aglia, on ne peux être déçu de ce côté...

A ce petit jeu, le premier lancé est souvent décisif et il convient d'être extrêmement précis pour provoquer la touche qui se produit généralement dès l'impact du leurre par effet de surprise car au fil des années les poissons connaissent la musique et il est bien difficile de les décider à l'usure avec une cuiller, par contre l'effet de surprise fonctionne toujours autant... J'utilise la taille 2 par eaux forte en début de saison et la taille 1 dans tous les autres cas. Pour les colories, j'aime le naturel sans chichi et privilégie les modèles bruts sans motifs rouges ni trailers sur l'hameçon. Modèle argenté par eaux mat et temps couvert, doré par eaux claire et temps ensoleillé et cuivré par temps intermédiaire.

Voilà pour ce premier long test, les prochains seront plus concis mais ce modèle d'anthologie, grand père de tous les leurres actuels le valait bien ;)

Test de leurre: l'éternelle Aglia de Mepps
Test de leurre: l'éternelle Aglia de Mepps
Test de leurre: l'éternelle Aglia de Mepps
Test de leurre: l'éternelle Aglia de Mepps

Rédigé par Alex

Publié dans #Tests de Matériels

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article