L'ondulante et rien d'autre...

Publié le 13 Mai 2013

La pêche des carnassiers est enfin ouverte dans le public, la cohue des premiers jours passé, j'avais bien envie d'y tremper mes leurres, malheureusement les fortes pluies de ces derniers temps ayant mis la rivière en crue, pas facile d'autant que la décrue a commencé ce qui n'est guère bon, les silures commençant à quitter leurs postes de repli sur les bordures, du coup ce sera à nouveau une sortie en étang.

Le rendez vous est donné avec Pascal, Kevin et Sebastien. Arrivé un peu avant mes compères car n'ayant point péché depuis 15 jours, je débute ma prospection aux leurres souples et rien pas une tape, malgré un niveau important dû aux fortes pluies, l'eau est très clair ce qui ne facilite pas la pêche.

Je remarque rapidement un fort remue ménage un peu plus loin en bordure, je m'approche et constate que les carpes sont en train de frayer.

Silures et beaux brochets ne sont peut être pas loin attirés par ce rassemblement bruyant. J'insiste derrière aux leurres souples, sans résultat, j’essaie alors à l'ondulante et c'est là touche quasi immédiate suivi d'un second poisson un peu plus loin.

Je rejoins ensuite mes trois compères qui viennent d'arriver et leur fait part de mes constatations. Je garde mon ondulante qui m'a déjà ramené 2 prises, Kevin opte pour du leurre souple, Seb pour un petit jerkbait et Pascal alterne Seven et Slider. Si Pascal réussi à piquer quelques poissons avec ces deux leurres, ce n'est pas le cas de Seb qui finira capot ni de Kevin qui le sauvera in extrémis au leurre souple. Pendant ce temps là j'aligne les touches et les prises à l'ondulante sous le regard désabusé de mes compères, ce jour là, il fallait des ondulantes dans ses boîtes, les brochets ne voulaient que d'elles...

L'ondulante et rien d'autre...
L'ondulante et rien d'autre...
L'ondulante et rien d'autre...
L'ondulante et rien d'autre...
L'ondulante et rien d'autre...
L'ondulante et rien d'autre...

Le lendemain, le rendez vous est donné avec les mêmes compères en moselle pour tenter les silures, mais ce que l'on subodorait la veille s'est révélé exacte, la décrue est telle que les moustachus ont quitté les postes de replis sur les bordures, mais l'eau est toujours boueuse et trop haute pour pécher les autres poissons...

Pascal prendra tout de même un petit silure au shad et je prendrais une carpe par la bouche s'il vous plait ( sur l'extérieur) à la grosse virgule Yum ! Ces poissons nous surprendrons toujours ;)

L'ondulante et rien d'autre...

Rédigé par Alex

Publié dans #Comptes rendus de sorties 2013

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article