Après midi d'anthologie

Publié le 15 Octobre 2012

 

La forte pluie et le vent de midi ayant eu raison de mon intention de pécher en zod cette après midi du 27 septembre, je décide tout de même d'aller y faire un petit tour mais du bord, une semaine sans pêche cela commence à faire long.

Je ne me prends pas la tête à cette saison, surtout avec ce temps où les brochets commencent à faire des réserves pour l'hiver, c'est grosse cuiller pour faire une rapide prospection et si cela ne donne rien on essayera plus tard au swimbait...

Dès le 3ème ou 4ème lancer, c'est la belle touche, un joli poisson qui commence à me faire une chandelle, puis 2 et sur la troisième bye bye, dommage je l'estimais environ à 85cm. Quand cela démarre comme cela, la suite n'est généralement pas bonne, bref ... Je rebalance, 5 ou 6 fois mais il ne voudra rien savoir, rien ne sert d'insister davantage, on y reviendra éventuellement sur le retour au swimbait... Je m'éloigne de 20 ou 30 mètre et sur le second poste au 1er lancer, nouvelle grosse touche, j’hallucine, il est encore plus beau que le précédent, 1 chandelle, 2 chandelles, pas grave je vois qu'il est bien piqué celui si. Je le saisi comme d'habitude à la main, c'est un joli 93cm.

Après midi d'anthologie

Le temps de la photo et d'une bonne ré-oxygenisation en règle, 5 bonnes minutes passent. Habituellement après la relâche d'un poisson, je passe toujours au poste suivant, mais l'instinct, sans doute, me fait relancer au même endroit, 1er lancer grosse touche raté, cela devient surréaliste, le second est le bon et là je vois qu'on a plus à faire au même poisson, c'est lourd très lourd, la canne plie, la bobine chante, je ne peux rien faire, je me dis que si c'est à nouveau un brochet , c'est celui de ma vie, il doit faire au moins 1,35m, c'est obligé. Mais non, à la lourdeur et coup de tête caractéristique, je sais bien que c'est un silure... Vu les herbiers encore bien présent partout, cela n'a pas loupé, il est allé droit dedans. S'en est suivi 10 bonnes minutes éprouvantes où je me suis efforcé de ne pas relâcher la pression, mais les crampes sont vite apparues dans l'avant bras, cette beasmaster à une bonne réserve de puissance pour les gros brochets mais sur les silures, c'est une autre histoire, la poignée courte est parfaite pour les pêches du brochet mais sur le silure, dur dur sans poignée de combat... Il finira quand même par quitter l'herbier et venir à la surface après quelques bons rushs, je le saisi par la machoire à la première tentative, yes, 1,58m. C'est dingue quand même, sur le même poste et tout de suite après un brochet de 93cm ...

Après midi d'anthologie

Je m'éloigne ensuite à nouveau de 20 ou 30 mètre et c'est à nouveau la touche quasi immédiate, bon celui si me fait l'effet d'une sardine après le combat précédent même s'il accuse toute de même ses 70cm. La pluie s'est ensuite abattue dans la foulée et ma littéralement canardé, j'ai insisté encore un petit peu puis je suis rentré, trempé. Les touches avaient cessées.

J'ai eu la chance d'être au bon endroit, au bon moment. Je n'ai battu aucun de mes records cette après midi mais c'est, de loin, la grosse demi heure la plus intense de toute ma vie de pêcheur. Autant de jolis poissons quasi à chaque lancé, sur un si faible secteur et sur le public, cela semble impossible et pourtant ...

Après midi d'anthologie

Rédigé par alex

Publié dans #Comptes rendus de sorties 2012

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article