Test de leurre : le Flat CB de Lucky Craft

Publié le 7 Mars 2014

Test de leurre : le Flat CB de Lucky Craft

Dès qu'il s'agit de prospecter en profondeur en utilisant autre chose que du leurre souple, on a le choix entre les crankbait et les longbill minnow, ou pour simple et parler français, des leurres à longues bavettes.

Pour ceux qui ne l'auraient remarqué, il y a en effet une corrélation entre la taille de la bavette et la profondeur de nage, en règle général, plus la bavette du leurre est longue, plus notre leurre évolue en profondeur. Plus on tire fort, plus il plonge, et remonte vers la surface lors des relâchés.

Malheureusement, tout n'est pas idyllique, car plus la bavette en plastique est longue et imposante, plus notre leurre tire dans la canne lors de la récupération, parfois même bien davantage qu'une grosse cuiller tournante.

Ce type de leurre nécessite donc du matériel adapté, à savoir une canne parabolique, qui amorti un peu les secousses et un moulinet robuste, surtout en spinning.

J'utilise d'ailleurs, mon leurre fétiche de cette famille des crankbait quasiment qu'avec ma canne à silure, parfaite pour amortir les chocs et surtout pour lutter contre les prises car le Flat CB malgré ses faibles mensurations, attire essentiellement des moustachus !

Le D12 évolue entre 3,50m et 4 mètres de profondeur, le D20 entre 5,50m et 6 mètres, soit très près du fond par chez moi, ce qui explique sans doute ce fort pourcentage de silure dans mes prises; il est probable que dans des lacs ou rivières plus profondes, il s'en prendrait nettement moins car même s'il lui arrive souvent d'être décollé à mi hauteur d'eau, voir plus, le silure passe quand même la majorité de son temps sur le fond ...

Tous les crankbait prennent du silure mais le flat cb a, pour moi, un petit quelque chose en plus, sa sonorité grave. Les billes qui s'entrechoquent émettent vraiment de très fortes fréquences que l'on perçoit d'ailleurs très nettement dans la tresse, ce qui surprend toujours car on entend distinctement le leurre qui évolue à 4 ou 6 mètres en dessous, c'est dire le barouf, qu'il doit émettre en profondeur !

Le silure qui est essentiellement sensible aux vibrations se laisse, ainsi ,souvent berner.

Rassurez vous, il n'est pas le seul, le brochet, la perche ou le sandre y sont également sensible dès lors qu'ils évoluent près du fond, ce qui n'est pas toujours le cas de la perche et du brochet, c'est un fait... J'ai même pris de jolis chevesnes au flat cb, c'est dire sa polyvalence. Bien sûr, un chevesne ou une perche sur du matériel à silure, ce n'est pas ce que l'on connait de mieux en terme de combativité, mais un silure sur du matériel light, c'est pas top non plus, car les combats qui s'éternisent à n'en plus finir ne sont ni bon pour le matériel, ni pour le poisson.

Néanmoins, avec une connaissance des postes, on devine quand même le type de poissons qui a le plus de probabilité d'attaquer et on peut donc s'adapter.

Pour en revenir à notre crank de Lucky craft, le flat cb tire davantage dans la canne que ses homologues d'Illex ou Rapala, ce qui ne plaira pas à tout le monde et c'est encore pire pour le D20, malgré cela, il ne décroche jamais même sur une récupération rapide, un autre bon point vis à vis de ces concurrents, auquel j'ajouterais la relative solidité des hameçons triples d'origines qu'ils m'arrivent même parfois de ne pas changer, ce que je ne ferais jamais avec un mascle deep d'illex par exemple ... Dès qu'il faut pécher profond et avant de quitter un poste que j'ai ratisser aux leurres souples, sans succès, je passe toujours un ou deux petits coups de flat cb, pas besoin de plus, c'est amplement suffisant pour provoquer l'attaque d'un poisson mis en éveil par les leurres souples, la réciproque étant tout aussi vrai d'ailleurs ;) .

Test de leurre : le Flat CB de Lucky Craft
Test de leurre : le Flat CB de Lucky Craft
Test de leurre : le Flat CB de Lucky Craft
Test de leurre : le Flat CB de Lucky Craft

Rédigé par Alex

Publié dans #Tests de Matériels

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article