Un sandre et quelques brochets...

Publié le 11 Octobre 2013

En cette période de transition, il faut savoir prendre son mal en patiente et ne pas hésiter à tenter différentes approches pour provoquer une réaction de notre cher esox lucius qui n'a pas encore débuté sa quête alimentaire automnale. On s'en rend d'autant plus compte en observant les silhouettes sveltes pour ne pas dire anorexique arborées par nos compagnons de jeu à l'heure actuelle :) ...

Cela pourrait faire bondir, l'individu lambda, mais nous autres pécheurs de carnassiers n'attendons qu'une chose, un bon petit coup de froid qui sonne le réveille biologique de nos poissons favoris.

Au lieu de cela nous avions la semaine dernière un temps doux et pluvieux propice à quelques surprises mais pas synonyme de frénésie alimentaire.

Et une surprise, j'en ai eu une fort agréable. Après deux bonnes heures à prospecter en vain sans la moindre touche. Sur une discrète chasse, j’essaie un ou deux leurres sans succès, puis fixe à ma ligne un shad gt et c'est la touche. Je trouve de suite le comportement du poisson un peu étrange pour un brochet et pense alors à un petit silure, mais la faible profondeur et la clarté de l'eau ne me laisse rapidement plus l'ombre d'un doute en apercevant une belle nageoire dorsale bien hérissé. C'est un sandre et un fort correct qui me surprend par sa vigueur. Le peu de sandre que j'ai déjà pris se sont tous battu comme une vieille chaussette pendu à l'hameçon, il en est tout autre de celui dont la défense n'a rien à envier à nombre de brochets. Sans doute est-du à la faible profondeur du lieu et donc à l'absence de décompression qui paralyse nos percidés lorsqu'on les extrait des profondeurs... Bref, je prie surtout pour que ce poisson ne se décroche pas, l'hameçon chance est bien piqué, la pente est douce, je n'ai plus qu'à me baisser pour le saisir à la main, mon dernier sandre "maillé" remontant à trois ans, cette nouvelle prise me fait d'autant plus plaisir que je ne l'attendais absolument pas. Les chasses continuant, encore un peu, j'insiste avec différents leurres souple, de taille et couleurs différentes. J'enregistrerai deux autres tapes mais totalement inférable malgré l'hameçon chance positionné assez bas. Tant pis ce poisson suffit amplement à mon bonheur.

Un sandre et quelques brochets...

De retour le lendemain sur les lieux, dès fois que les jours se suivent et se ressemblent, malheureusement un carpiste est installé sur le poste avec sa batterie de canne, je ne saurais donc jamais s'il était possible ou non de repiquer un sandre.

Changement de lieu et prospection méthodique, quelques touches mais plus commune puisqu'il s'agit de brochets, des poissons encore bien maigre mais qui commencent à se refaire une santé avant l'hiver comme en atteste le petit gourmand de la dernière photo pris hier en compagnie de Pascal, Serge, John et Kevin au terme d'une belle matinée, sous le signe de la bonne humeur et de la camaraderie ;) ...

Un sandre et quelques brochets...
Un sandre et quelques brochets...
Un sandre et quelques brochets...

Rédigé par Alex

Publié dans #Comptes rendus de sorties 2013

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article